Responsabilité corporative et durabilité

Responsabilité corporative et durabilité

La 26e conférence des Nations unies sur le changement climatique se tient actuellement à Glasgow. Dans cette édition, les principales questions débattues concernent les objectifs d'atteindre la neutralité carbone d'ici le milieu du siècle, de limiter le réchauffement de la planète à 1,5 degrés Celsius, ainsi que d'assurer la protection des communautés et des habitats naturels les plus touchés par le changement climatique.

.

Le secteur entrepreneurial joue un rôle clé dans la réalisation de ces objectifs. Selon les dix principes du Pacte mondial des Nations unies, les entreprises doivent adopter une approche de précaution en faveur de l'environnement, en encourageant les initiatives qui favorisent une plus grande responsabilité environnementale et en favorisant le développement et la diffusion de technologies respectueuses de l'environnement. 

Bien que l'urgence et les intentions soient claires et ne fassent pas débat, la question se pose de savoir comment rendre la durabilité environnementale compatible avec la durabilité commerciale à laquelle aspirent les organisations. Bien que l'urgence et les intentions soient claires et ne fassent pas débat, la question se pose de savoir comment rendre la durabilité environnementale compatible avec la durabilité commerciale à laquelle aspirent les organisations.

Chez Kaizen Institute, nous sommes convaincus que la mise en œuvre d'une culture d'amélioration continue aide à atteindre cet équilibre en abordant la durabilité environnementale sous différents angles :

  • Éco-efficacité : réduire les coûts en minimisant la consommation d'énergie, d'eau, de matériaux, de consommables, etc.
  • Conformité juridique et rapports : réduire ou éviter les sanctions dues au non-respect des réglementations environnementales et faire des rapports concernant les indicateurs et les pratiques de développement durable.
  • Obtention de financements : accès à des incitations (subventions, fonds, etc.) qui récompensent les initiatives de durabilité.
  • Exploitation de la croissance : utiliser la durabilité comme un outil de marketing afin d'améliorer la réputation de la marque et de devenir attrayant pour de nouveaux segments
  • Aspect culturel : viser la durabilité de la planète en soi et la préservation du bien-être de la communauté et des générations futures.

Comment transformer ces intentions en une réalité qui se traduit par des résultats ? Dans le cadre de l'amélioration continue, la durabilité n'est ni un concept inconnu ni une tendance récente. D'un point de vue environnemental, la durabilité est comprise comme "ce qui peut être maintenu sur une longue période sans épuiser les ressources ou causer de graves dommages à l'environnement". Rappelons l'un des fondements de la méthodologie KAIZEN™ - les 5S - où le cinquième S ("soutenir") consiste précisément à pérenniser les nouveaux standards et comportements installés. Toute entreprise ayant une culture de l'amélioration continue aura donc les fondements de la durabilité dans son ADN.

En conservant une approche structurée et pragmatique, le Kaizen Institute a déjà adapté son modèle de réduction des gaspillages (modèle MUDA) à une réalité environnementale et reproductible dans tout secteur d'activité. Cette adaptation permet, d'une part, d'étendre et de renforcer le champ d'application des outils KAIZEN™ plus traditionnels et, d'autre part, de personnaliser les solutions pour ce domaine spécifique.

Petit à petit, la durabilité n'est plus considérée comme une simple dépense et est désormais perçue dans le monde des affaires comme un investissement, dont le rendement est de plus en plus clair pour les Leaders. Dans un avenir immédiat, les organisations sont mises au défi d'intégrer la mesure de leur empreinte comme un indicateur tactique pour la réalisation de leurs priorités stratégiques. Prendre cet engagement est la première étape pour se lancer dans le parcours de l'amélioration continue : mesurer pour connaître, connaître pour contrôler et contrôler pour améliorer. La durabilité - environnementale ou autre - ne doit pas être considérée comme une amélioration isolée, mais plutôt comme une démarche systématique qui implique tout le monde, chaque jour et dans tous les domaines d'une organisation.

Recent Posts

 

Newsletter

Recevez les dernières actualités de Kaizen Institute. Abonnez-vous.

* champs obligatoires

arrow up