Tokyo 2020 ou la réinvention du

Tokyo 2020 ou la réinvention du "miracle japonais" ?

Du 23 juillet au 8 août, le Japon a été au centre de l'attention mondiale en accueillant la 32ème édition des Jeux Olympiques. Une attention particulière a été portée à cet événement sportif notamment du fait des circonstances exceptionnelles dans lesquelles les Jeux se sont déroulés – en pleine pandémie mondiale – ce qui avait déjà conduit au report des Jeux de 2020 à 2021. En effet, depuis 1896, seules quatre éditions des Jeux Olympiques, dont celle de 2020, ont été suspendues. Les années précédentes, les causes du report étaient liées aux guerres mondiales de 1914 et 1939.

La préparation d'une compétition de cette ampleur représente un effort exceptionnel pour les athlètes obligés d'adapter leurs entraînements physiques et mentaux à des circonstances aussi atypiques que celles provoquées par le confinement. Dans cette situation, les athlètes ont été contraints de recourir à l'imagination, à la capacité d'innovation et de réinvention afin de pouvoir appliquer les techniques qui leur permettraient d'atteindre les meilleures conditions physiques et mentales pour réussir à atteindre leurs meilleures performances aux Jeux Olympiques.

Il est de plus en plus fréquent d'entendre parler d'athlètes qui abordent leurs habitudes d'entraînement avec des pratiques innovantes axées sur d'autres domaines complémentaires, en recherchant des paradigmes disruptifs. En d'autres termes, les athlètes d'élite utilisent des techniques de gestion quotidienne comparables à celles des meilleures entreprises. Une de ces techniques notamment provenant du Japon, se distingue : la méthodologie KAIZEN™. Cette méthodologie est par ailleurs appliquée régulièrement par Cristiano Ronaldo lui-même pendant sa préparation. Le Japon est le berceau de cette méthodologie, et comme ces Jeux Olympiques, cette méthodologie a émergé en temps de crise, à un moment de l'Histoire où il était essentiel de se reconstruire, réimaginer et se réinventer.

La méthodologie KAIZEN™ est née de l'une des plus grandes catastrophes de l'histoire, la Seconde Guerre mondiale, et son objectif premier était de survivre à la dévastation causée. Le Japon avait perdu près de la moitié de sa richesse nationale, laissant son tissu entrepreneurial en ruine. La réaction rapide des organisations japonaises leur a permis non seulement de survivre, mais a aussi permis au pays de devenir l'une des principales puissances mondiales. C'est ce que l'on appelle le "miracle économique japonais".

Dans ce contexte, une question se pose : comment les athlètes d'élite peuvent-ils appliquer cette méthode, théoriquement créée pour la reprise économique d'un pays, et faire de ces Jeux Olympiques une réinvention plus modeste de ce miracle ?

Au fil des décennies, l'industrie japonaise a adopté et affiné le concept d'amélioration continue comme un outil clé de sa compétitivité mondiale. La culture japonaise est axée sur l'amélioration continue de l'individu et de la société, sur le respect du bien commun, sur l'organisation de l'espace, sur la gestion visuelle et sur l'utilisation des meilleures pratiques, tout en recourant à des routines d'excellence qui se concentrent sur les tâches qui apportent de la valeur ajoutée tout en éliminant les gaspillages. Pour que les résultats soient atteints de façon constante, année après année, il faut s'améliorer chaque jour, dans chaque domaine, avec chaque membre de l'organisation.

La même mentalité peut être appliquée au sport. Les athlètes d'élite sont mis au défi d'atteindre l'excellence dans leurs performances, à un moment précis, sur la base d'un rêve à réaliser (la Mission), d'objectifs définis (la Vision), avec une stratégie de préparation à long terme (priorités stratégiques), un plan d'entraînement, des compétitions (initiatives), tout cela étant accompagné d'une trajectoire, de pratiques quotidiennes et de routines exigeantes. L'aspect physique est renforcé par des spécialistes dans les domaines de la nutrition, du sommeil, de la récupération, de la physiothérapie et autres associés à l'optimisation corporelle. D'autre part, l'aspect émotionnel, tel que l'augmentation de la capacité de concentration, l'auto-motivation et la confiance, sont les éléments qui génèrent l'efficacité supplémentaire de la performance sportive. En ce qui concerne l'aspect intellectuel, celui-ci anticipe et comprend chaque moment de la compétition, avec des processus de décision complexes, mais nécessairement logiques et cohérents.

Les athlètes des JO de Tokyo 2020, et tous les athlètes professionnels en général, servent de modèles à des millions de personnes bien au-delà du contexte compétitif. Nous pouvons appliquer les techniques qu'ils utilisent pour stimuler nos compétences et nos résultats, en adoptant une approche quotidienne fondée sur l'exigence et la recherche de l'excellence.

Ces Jeux Olympiques étaient spéciaux et atypiques, et tant le pays hôte que les athlètes participants ont permis de vivre à nouveau le "miracle japonais".

Recent Posts

 

Newsletter

Recevez les dernières actualités de Kaizen Institute. Abonnez-vous.

* champs obligatoires

arrow up