Conduite du changement et Stratégie 4.0

Conduite du changement et Stratégie 4.0


Conduite du changement et Stratégie 4.0

Si l’on examine les plans stratégiques des entreprises qui dirigent les secteurs industriels, nous constatons que dans 100% des cas, une de leurs priorités stratégiques est la mise en œuvre des technologies de l’industrie 4.0.

C’est là un signe évident que ces entreprises qui se positionnent à l’avant-garde des technologies telles que le Big Data, l’intelligence artificielle (IA), l’Internet des objets (Iot), la robotisation, la fabrication additive, la réalité augmentée, la réalité virtuelle, la numérisation, le Cloud ou la cybersécurité, auront des avantages concurrentiels révolutionnaires en termes de coûts, de qualité, de délais, de personnalisation des produits et de service à la clientèle.

Néanmoins, la capacité pour les entreprises à assurer une mise en place efficace est limitée et ce pour plusieurs raisons:

- La plupart des entreprises n’ont pas de stratégie d’implémentation claire. Dans bien des cas, celle-ci s’effectue dans le cadre d’une approche spécifique et isolée. Elles mettent ainsi en place différents projets liés à l’industrie 4.0 mais de façon indépendante et non pas de façon coordonnée tel qu’il est recommandé dans le cadre d’un modèle de mise en œuvre clair.

Cela a de nombreuses répercussions, entre autres le fait de ne pas tirer parti des synergies existantes entre les différentes technologies, l’absence de priorités claires et coordonnées en matière d’investissement (l’investissement étant l’un des principaux obstacles au progrès de l’industrie 4.0) et la feuille de route d’implémentation qui n’est pas toujours des plus efficaces.

- L’analyse du retour sur investissement n’est pas toujours effectuée, dans certains cas en raison d’un manque de connaissances, dans d’autres cas en raison d’un manque d’information. Dans la majorité des cas, l’avancement d’un projet dans ce domaine exige d’envisager un investissement, il est donc essentiel d’analyser le retour sur investissement pour prendre les meilleures décisions.

- De nombreuses entreprises n’ont pas encore atteint le niveau de maturité et de standardisation de leurs processus nécessaire pour appliquer avec succès le plein potentiel de la technologie. Dans de nombreux cas, en raison d’un manque de clarté concernant le point de départ, des erreurs importantes sont commises, ce qui entraîne des investissements dans des domaines ayant peu ou pas d’impact à court terme. Plusieurs exemples peuvent illustrer ce que l’on entend par «faible niveau de maturité»:

La robotisation de la production n’est pas encore optimisée au niveau du processus de production (éliminant les gaspillages), de la qualité du processus, de la qualité des matières premières, de la fiabilité de l’approvisionnement en matériaux ou de la fiabilité des processus de maintenance.

Mise en place de Big Data ou d’outils d’intelligence artificielle, quand il n’y a pas assez de données, c’est-à-dire qu’il y a peu de données peu fiables, ce qui génère des modèles limités.

Digitalisation avec manque d’intégration entre les systèmes.

Les processus qui déterminent la sécurité de l’information ne sont pas robustes, ce qui engendre des difficultés et des vulnérabilités de mise en œuvre. Dans la plupart des cas, ces risques sont dus à des erreurs ou des omissions de personnes impliquées dans les processus.

- Il n’y a pas de réel système de gestion du changement. La mise en œuvre de nouveaux systèmes opérationnels, en particulier ceux qui ont un impact important sur le travail des collaborateurs, comme dans l’industrie 4.0, nécessite une organisation flexible avec une grande capacité à s’adapter au changement et avec des processus de gestion tout aussi bien préparés. Nous constatons de nombreux échecs dus à la résistance au changement et au manque d’agilité et de flexibilité des organisations qui ne sont pas préparées à ce changement.

En réponse aux points mentionnés ci-dessus, la feuille de route d’implémentation proposée devrait commencer par une phase de planification stratégique de l’industrie 4.0 respectant les étapes suivantes :

1. Définir les objectifs stratégiques à long terme (5 ans) et le déploiement à court terme (1 an), en fonction du marché, des concurrents, des fournisseurs, des clients, de l’analyse des investisseurs, etc.

2. En fonction de ces objectifs, effectuer une analyse détaillée (analyse des flux de valeur) des principales chaînes de valeur de l’organisation. Dans cette analyse, le niveau actuel de maturité des processus est évalué dans le but de mettre en œuvre les différentes technologies de l’industrie 4.0.

La mise en œuvre de la technologie et des outils 4.0 ne correspond pas à un objectif, mais représente les moyens permettant d’améliorer les processus de manière révolutionnaire et toujours avec un ROI clair.

3. Lors de l’analyse détaillée des opérations, chaque mise en œuvre est analysée en fonction du ROI et avec des données fiables.

4. Une feuille de route détaillée est établie à travers une approche holistique où l’implémentation est considérée comme un ensemble et non comme des initiatives spécifiques et isolées. Cette feuille de route prend en compte les synergies technologiques, l’ordre logique de mise en œuvre et la phase préalable à la mise en œuvre de chaque technologie : préparation de l’organisation pour la gestion du changement, l’optimisation et la standardisation des processus, et des plans de formation efficaces.

5. Pour chacun des projets définis dans la feuille de route, un indicateur est créé pour montrer la contribution à l’objectif stratégique défini. De cette façon, la direction de l’entreprise est directement impliquée et engagée dans le suivi des initiatives choisies.

6. Il est essentiel de créer un système de suivi efficace pour la phase d’implémentation, qui résout les problèmes liés aux goulots d’étranglement et permet l’agilité dans la prise de décision impliquant le management.

La Technologie évolue si rapidement que si vous n’êtes pas en mesure de créer des cycles de mise en place rapides, il est très probable que vous preniez déjà des décisions pour les technologies d’hier et non de demain.

Recent Posts

 

Newsletter

Recevez les dernières actualités de Kaizen Institute. Abonnez-vous.

* champs obligatoires

arrow up