Pourquoi 80% des lancements de nouveaux produits échouent-ils?

BY KAIZEN INSTITUTE - 2018-04-12

Selon le professeur Clayton Christensen de la Harvard Business School, plus de 30 000 nouveaux produits sont lancés chaque année sur le marché, dont environ 80% échouent dans leurs objectifs.

Tout processus de développement de produits doit passer par plusieurs étapes caractérisées, telles que Concept, Planification, Conception, Test, Lancement et, finalement, la Production. Le processus lui-même doit avoir un flux continu et fluide, avec des délais dûment définis et de multiples points de contrôle.

Selon l'expérience acquise par l'Institut Kaizen dans les diverses organisations, les décisions relatives aux produits et aux processus sont généralement prises avant que les intérêts des clients soient bien compris et que la viabilité du concept ait été dûment prouvée. C'est une situation grave qui a un impact sur le résultat final - une tendance aggravée par l'absence d'une compréhension profonde des raisons du succès ou de l'échec des produits précédents. On sait que, traditionnellement, les problèmes associés aux produits conçus sont découverts trop tard, imposant des bouclages sur le processus de développement. Cela conduit à une consommation de 50 à 75% des ressources d'ingénierie des entreprises, avec des problèmes récurrents de qualité, des surestimations de dépenses, des retards de livraison, des clients mécontents et des équipes découragées. Concrètement, la méthodologie Kaizen liée au développement de produits argumente que ce processus consiste à trouver une solution innovante permettant d'atteindre les objectifs d’affaires, de satisfaire les intérêts des clients et de définir correctement les spécificités techniques. En outre, il est essentiel d'analyser et de documenter les leçons apprises dans le passé, afin d'éviter d'autres retours en arrière. Set Based Engineering (SBE) est né chez Toyota, une méthodologie qui décrit quatre actions considérées comme fondamentales pour que le projet se positionne parmi les 20% de ceux qui réussissent, au lieu d'intégrer les 80% qui échouent chaque année : Connaître et définir clairement les intérêts des clients.

Pour la conception de nouveaux produits, il est essentiel d'entendre le client et de le combiner avec une véritable innovation, répondant aux besoins réels du marché et pas au comportement des concurrents.

1.       Effectuer un plan de viabilité

Un plan de viabilité est réalisé pour relier les intérêts des clients aux décisions techniques à prendre. Les engagements clients-fournisseurs existants entre les différents intérêts des clients sont identifiés, avec une visualisation claire des connaissances acquises. Une prise de décision basée sur un ensemble optimise ces compromis, en utilisant les connaissances basées sur un ensemble obtenues grâce à la collaboration avec d'autres équipes dans le processus et à la réutilisation des informations des produits précédents.

2.       Mettre en œuvre des cycles d’apprentissage

Fréquemment, il y a des lacunes de connaissances, c'est-à-dire, un manque d'informations sur les engagements clients-fournisseurs permettant l'adoption de décisions concrètes. Dans ces cas, des cycles d'apprentissage sont introduits, en passant par les étapes suivantes : étude, construction de modèles / prototypes partiels, tests et documentation des connaissances. Les différents tests sont un moyen de permettre la définition d'un espace de solutions conceptuelles qui fonctionnera dans la pratique et d'identifier des combinaisons de facteurs et de solutions qui limitent clairement un bon fonctionnement, étant des options non viables.

3.       Organiser des événements d’intégration

Des réunions entre les leaders impliqués dans le processus, visant à réaliser une convergence séquentielle des décisions qui entonnent les objectifs et conduisent à l'élimination des alternatives plus faibles. Le but ultime c’est de sélectionner l'alternative qui répond le mieux aux attentes et aux besoins des clients.

C'est ainsi que votre organisation peut, tout comme Toyota, de diriger un processus de développement de produits avec un faible volume de reprise et d'incohérence et une entrée très rapide sur le marché, ce qui permet de :

•         Compréhension

•         Communication et négociation entre les zones et les fonctions

•         Catalogage des connaissances

•         Négociation et communication entre le client et le fournisseur

•         Incorporation de la qualité dans le produit.

Le grand défi pour les entreprises actuelles c’est d'innover toujours, de manière à générer des activités rentables et des opportunités de croissance, en combinant la technologie avec la recherche de la différenciation et du leadership.


 
 
Gemba Kaizen