Réduire les défauts et augmenter la productivité?

Réduire les défauts et augmenter la productivité?

Les organisations ont très souvent un système de gestion de la qualité. Avec ce système, les organisations veillent à ce que leurs produits et leurs services répondent aux exigences des clients. Dans de nombreux cas, cependant, même si elles ont ce système, on observe souvent un mauvais fonctionnement du système et des erreurs de la part des responsables des différentes activités. En termes pratiques, les procédures ne conviennent pas : la langue et le format ne sont pas compris et donc les recommandations ne sont pas appliquées. Même les informations sur les défauts générés sont parfois limitées à des rapports qui sont archivés, qui ne sont pas partagés avec ceux réalisent  les tâches et qui sont analysés longtemps après l'occurrence du problème..

 

Une approche appliquée avec succès dans différents secteurs économiques, pour mettre fin à ces écarts, est la "Matrice d’Auto-Qualité". Il s’agit d’un outil qui prend en charge la mise en œuvre des trois principes de l'auto-qualité - ne pas recevoir de défauts, ne pas produire de défauts et ne pas passer de défauts à l’étape suivante  - et qui permet d'impliquer tous les niveaux de l'organisation dans les questions liées à la qualité à toutes les étapes. Cet outil permet de gérer les défauts directement sur le Gemba (mot japonais signifiant lieu / zone où la valeur est ajoutée) et intègre l’équipe de production, les leaders et les services soutien, grâce à une approche Kaizen.

 

Essentiellement, la Matrice d’Auto-qualité rend le niveau de qualité visuel, en établissant les relations entre le point de détection et l'origine des défauts. Pour chacun des défauts, il est possible d'identifier ce qui l’a provoqué (axe vertical) et ce qui l’a détecté (axe horizontal). La construction d'une matrice d’auto-qualité doit répondre à six règles fondamentales:

 

1. Division en zones / sections qui peuvent causer des problèmes
2. Division en zones / sections où vous pouvez détecter les problèmes
3. Construction physique de la matrice
4. Identification et codage des types de défauts à enregistrer
5. Construction de formulaires de collecte de données
6. Définir la procédure (fréquence d’introduction et d’analyse de données, le suivi)

 

Le point clé de la Matrice d'Auto Qualité est le concept de la qualité à la source. En d’autres termes, chaque étape doit veiller à la qualité relative du processus avant de passer à la prochaine étape. L'un des avantages de cet outil est la capacité d'engager, de sensibiliser et de responsabiliser toute l'équipe aux problèmes, ce qui permet une réponse plus rapide et plus efficace.

 

Le Kaizen Institute est une société multinationale qui soutient les organisations dans la conception et la mise en œuvre de processus que permettent l’amélioration continue de façon durable.

Recent Posts

 

Newsletter

Recevez les dernières actualités de Kaizen Institute. Abonnez-vous.

* champs obligatoires

arrow up